Vous êtes ici : Accueil » Blog » Traitement d’eau piscine : que choisir entre sel, brome ou chlore ?

Traitement d’eau piscine : que choisir entre sel, brome ou chlore ?

Remboursement jusqu'à 100 euros de Intex mars avril mai 2019

Lorsqu’on veut traiter l’eau de sa piscine, on se demande souvent quel traitement d’eau piscine conviendrait le mieux : sel, brome, chlore, autre … ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chacun de ces traitements ? Sont-ils bons ou nocifs pour la santé ?

Traitement au SEL

Une fois votre piscine rempli au sel, un appareil au sel permet le traitement automatique de l’eau. Il n’y a donc pas grand chose à faire pour l’entretien car l’appoint en sel est peu fréquent à faire et les produits anti-algues ne sont plus nécessaires.

Le sel est pas cher et surtout naturel. Évidemment, il n’a pas les inconvénients des produits chimiques sur la santé des baigneurs. Il ne présente pas de risque pour la peau, d’irritations ou d’allergies, et est plus sécurisant si vous avez des enfants à la maison, contrairement aux autres produits chimiques très dangereux. Toutefois, le fait que l’eau soit salée peut déranger certains baigneurs, mais le goût est extrêmement léger et n’est rien en comparaison de l’eau de mer.

Seul inconvénient je dirais, c’est que le traitement au sel a un coût de revient plus important au début, à comparer au brome ou au chlore. Si le prix du sel est très bas, ce n’est pas le cas du prix de l’appareil au sel (l’électrolyseur) qui coûte en général plus de 1000 euros.

Traitement d’eau piscine au BROME

Contrairement au sel ou au chlore, le brome n’est pas le traitement d’eau piscine le plus répandu. La principale cause est son fort prix.

Piscine au brome, traitement de l'eau

Cela étant dit, il est aussi efficace que le chlore, moins contraignant, inodore et moins allergique pour les personnes sensibles. C’est un produit désinfectant, oxydant et anti-algues. Il élimine ainsi tout ce qui microbes, bactéries et algues.

Le problème du Brome est qu’il est bien plus cher à l’achat que le chlore (environ 40 % plus cher). L’autre inconvénient majeur concerne la sécurité. Il faut stocker le brome avec précaution car il est très corrosif tant qu’il n’est pas dilué dans de l’eau. Faites très attention si vous avez des enfants.

A noter que si vous souhaitez changer de traitement d’eau piscine et passer du chlore au brome, il est très important de bien éliminer toute trace de chlore avant de la mettre au brome (car les 2 produits sont incompatibles), c’est indispensable pour pouvoir profiter de votre piscine en toute sérénité.

Traitement au CHLORE votre piscine

Le chlore est le produit le plus répandu et utilisé pour traiter l’eau des piscines. Il a une action désinfectante, élimine toutes les bactéries, les champignons et permet de lutter contre les algues. S’il a l’avantage d’être facile à trouver et économique, le chlore est irritant pour les yeux, les muqueuses et la peau. De plus, le chlore a une forte odeur, émanant des déchets organiques avec qui il est en contact (production de chloramines).

Piscine au chlore, comment traiter son eau de piscine ?

Le taux de chlore de votre piscine doit être compris entre 1,5 et 2 mg par litre. Il se mesure généralement grâce à des bandelettes. Le chlore existe sous différentes formes :

  • en galets : il se place tout simplement dans le skimmer et se dissout lentement grâce à la filtration
  • en poudre : il se verse directement dans la piscine et sert exclusivement de façon ponctuelle pour un traitement choc en début de saison ou pour rattraper une eau qui est devenue verte

Le chlore doit se manipuler et se stocker avec précaution. Afin d’éviter tout risque d’intoxication (par ingestion ou inhalation), il est recommandé de le stocker dans un endroit sec et ventilé. Vous devez le garder hors de la portée des enfants et dans un local fermé à clef. Pour manipuler le chlore, utilisez impérativement des gants et un masque car il est très irritant à l’état solide pour la peau, les yeux et les muqueuses. Soyez prudent !

Pour aller plus loin